• Pollution aquatique

    Pollution sonore


    L'environnement marin est rempli de bruits naturels provenant des vagues, du vent et de la pluie, ainsi que des sons émis par les organismes vivants. Auxquels s'ajoutent, et de manière croissante, les sons d'origine humaine. Cette pollution a de lourdes conséquences sur les mammifères marins, heuresement de nombreux scientifiques se mobilisent.

    Le 24 septembre 2002, entre les Canaries et le détroit de Gibraltar, des bateaux de l'OTAN procèdent à un exercice. Le même jour, 14 baleines à bec s'échouent sur les plages avoisinantes. L'autopsie révèle des lésions au niveau des oreilles internes. Cet échouage massif n'est pas le premier, mais cette fois, le doute n'est plus permis : des sons de forte puissance peuvent provoquer la mort de grands cétacés, déjà fortement menacés par la chasse et la pêche.

    Les sonars militaires à basse fréquence employés pour détecter les sous-marins, et les canons à air de forte puissance utilisés pour la prospection pétrolière offshore seraient les causes de ce problème.

    Certains pays ont réagis: Australie, Nouvelle-Zélande, Brésil, Royaume-Uni. Ils ont mis en place des réglementations plus contraignantes en matière d'exploration pétrolière.                                                                    
    Tout n'est pas résolu pour autant, car les flottes de commerce croissent au rythme de la mondialisation, et emplissent les mers d'un constant grondement. Selon le rapport de l'Ifremer, l'intensité sonore y aurait ainsi augmenté en moyenne, depuis 50 ans de 10 décibel de Hertz.

    Il faut continuer d'agir

    En attendant, que faire ? En décembre 2008, à la neuvième conférence des parties de la Convention sur les espèces migratoires (CMS), la Communauté européenne a présenté un projet de résolution invitant la communauté internationale à examiner des mesures visant à réduire le bruit sous-marin. Création de "zones de protection" dans les mers et les bassins fermés et meilleur contrôle des niveaux sonores.

    Selon le dernier rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), publié fin 2007, l'augmentation des niveaux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère va entraîner une acidification des mers et des océans. Or, cette acidification pourrait contribuer à rendre l'environnement marin plus bruyant, en diminuant la capacité d'absorption des sons à basse fréquence. Si rien ne vient enrayer cette évolution, les baleines ne seront bientôt plus de ce monde.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    anonyme
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 20:15

    j'adore ton blogue moi aussi j'en ai fait un sur les animaux si tu ve le voir va sur http://animablog.eklablog.com


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :